Club Shintokan Dojo du BARCARES

Sensei

Pierre-Michel COULY 4ème Dan DEJEPS Membre du C.T.R.L.R.

Christophe CABRERIZO 4ème Dan B.F. et Membre du C.T.R.L.R.

Eric CHIMENTO 2ème Dan B.F. et C.Q.P.

Assistants:

Michel DOMINGO 1er Dan (prepa B.F.)

Clara MOUTOUSSAMI 1er Dan (prepa B.F.)

Guest star:

René POVEDA 4ème Dan B.F.

Pierre-Michel Couly

Pierre-Michel COULY est né le 16 janvier 1982 à Perpignan.

Sensei René Poveda

Il démarre avec le judo pendant une dizaine d’années avec Jean Tomissi, puis il s’oriente vers d’autres sports (rugby, boxe thaïlandaise). Mais l’appel du tatami est trop fort.

Il démarre l’aïkido en 1995 avec René POVEDA à Barcarès ou il reste malgré les changements de clubs fidèle à son sensei.

Afin d’avancer plus vite René lui dit d’aller voir ailleurs afin de faire évoluer sa pratique. il suit les cours en parallèle de Bernard Gensous à Perpignan au Judo Club Catalan et fait la rencontre de Christophe CABRERIZO qui va lui faire connaître Pascal Norbelly et Christian TISSIER. Il fait partie des personnes importante l’ayant aider à développer et à progresser dans son aïkido.

Puis il fera la rencontre de Maître Aristin Mariano, une révélation.

30 ans de la Fédération FFAAA Maître Mariano ARISTIN et Pierre-Michel

En effet, avoir un sensei avec sa connaissance, sa pédagogie et surtout son accessibilité est déterminant pour son aïkido surtout dans la région Languedoc Roussillon. Il le suivra jusqu’à sa retraite des tatamis.
Puis lors d’un stage de SHIHAN Tissier. Un sensei qui l’ impressionne sur tout les points: tant dans sa recherche que sur sa pédagogie. Il suit régulièrement ces stages.
Il suit également des sensei comme Pascal Norbelly, Mare Seye, ainsi que les différents sensei du cercle TISSIER et les différents maîtres japonais qui viennent en France. Il fera un voyage au japon en 2002 avec sensei BENEZI ou il aura la chance de découvrir l’aïkikaï et le DOSHU gardien de la voie.
Étant agent de la police ferroviaire, Pierre-Michel COULY sera sur Paris et passera 4 saisons au cercle TISSIER.
Une expérience enrichissante tant sur le plan des différents professeurs que sur le plan humain il y passera son 4 ème Dan.

SHIHAN TISSIER, et le trio infernal !

Responsabilités:

Professeur au club du Barcarès de 2006 à aujourd’hui.

Il a été trésorier du CODEP des Pyrénées-Orientales de  2008/2012
Responsable départemental pour les démonstrations du codep 66.

Président du club de Barcarès 2002/2012

Président du CODEP des Pyrénées-Orientales de 2016/2018.

Membre du Collège Technique Régional Languedoc Roussillon de 2013 à aujourd’hui.

(fascicule NO I approche des coups de pieds avec une riposte aikido)
Animateur des stages coups de pied avec riposte Aïkido, animateur des stages de ligue Occitanie,

Juge pour les passages de grade et juge pour le Brevet Fédéral.

Médaille de Bronze de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif.

2002 ceinture noire

2005 2ème Dan
2008 3ème Dan
2009 Brevet Fédéral et Brevet D’état Ier Degré.
2012 4ème Dan
2013 De Jeps option Aïkido
Il est également 4ème Dan Aïkikaï remis par SHIHAN Christian TISSIER

Christophe CABRERIZO

J’ai découvert l’Aïkido en 1973. Pratiquant le judo depuis quelques années j’avais envie d’une autre pratique martiale, En ce début des années 70 la mode était au Karaté à défaut de Kung fu (influence majeure des films de Bruce Lee et du cinéma chinois d’arts martiaux). Malheureusement pour s’inscrire dans la section Karaté du Judo Club Catalan il fallait avoir 16 ans révolu. La secrétaire du club me proposa d’essayer l’aïkido : essai transformé depuis 42 ans !!

En 1975 René Povéda reprit la section Aikido et apporta une pratique plus aboutie avec la participation à des stages de haut niveau sous la direction de Tamura Sensei d’abord puis de Franck Noël dès son retour du Japon
Une opportunité professionnelle me permis en 1984 et 1985 d’intégrer le Cercle Tissier à Vincennes. L’Aikido de Christian Tissier correspondait totalement à mon idéal de pratique et l’entraînement quotidien sous sa direction constitua la base d’importants

progrès.
je veux rendre hommage à mon colocataire de l’époque à Vincennes, Jean Michel Mérit qui me permit d’intégrer le groupe restreint des proches élèves de Christian Tissier : Pascal Norbelly, Alain Verdier, Jean Motte, Gérard Dumont, Patrick Bénézi, Philippe Gouttard
Cette période riche en expérience fut l’occasion de participer aux stages des maîtres Yamaguchi, Endo, Saotome, Noro sur Paris et en Province

Toujours curieux des autres pratiques martiales j’ai profité de mon séjour parisien pour m’initier à la Boxe Thaïlandaise chez Gilles Belloni.

En 1998 je poussais la porte de l’Académie de Wing Chun Traditionnel et rencontrais le maître des lieux : Didier Beddar qui devint mon professeur et aussi un ami. La pratique de ce style chinois me rappelle singulièrement les principes fondamentaux de l’Aikido
En 2012 Christian Tissier me proposa le 3e Dan Aikikai
Enfin en 2014 le 4e dan vint couronner plus de 40 ans de pratique. La même année j’obtenais le BF sous la direction de Micheline Tissier et de Mare Seye et j ‘obtins le 4e dan Aikikai en 2015.

Parallèlement à la pratique j’ai assuré diverses fonctions au sein des instances régionales et départementales :

Trésorier de la ligue FFAAA Languedoc Roussillon.

Président du CODEP66

Président du Shintokan dojo club du Barcarès

Enseignant associé au Shintokan dojo

Médaille de Bronze de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif.

Merci à tout mes senseï

Hommage à mes potes René et Pierre-Michel

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 20170205_110858-1.jpeg.Eric CHIMENTO

Historique dans ma pratique :

J’ai découvert et débuté l’AIKIDO relativement tardivement en 1991. En effet, mes débuts dans la
discipline ont commencé à l’âge de 30 ans. Je ne connaissais alors rien de l’AIKIDO, et je
cherchais juste une activité physique qui me permettrait de reprendre le sport que j’avais
abandonné…

Plus jeune, j’étais attiré par les arts martiaux, à cette époque, BRUCE LEE faisait rêver tous les
enfants. Néanmoins, je n’avais jamais franchi le pas, m’orientant vers une autre discipline que
j’aimais également, le football.

La philosophie, l’esthétisme, et le travail physique de l’AIKIDO correspondaient parfaitement à
mon tempérament et à la vision que je me faisais d’un art martial. Les années qui ont suivi mes
débuts n’ont fait qu’accentuer mon intérêt pour la discipline pour en devenir une véritable
passion.L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est FullSizeR-2-768x1024.jpg.

Une pratique régulière, des rencontres instructives avec les plus grands Sensei comme SAOTOME
sensei, YASUNO sensei, TAMURA sensei, et bien sur les Sensei nationaux(et internationaux)
comme C.TISSIER sensei, JM.MERIT, F.NOEL, B.PALMIER, A.WALTZ, P.NORBELLY, M.BACHRATY
ont commencé à me donner l’envie d’enseigner. Ce goût de l’enseignement m’a toujours
accompagné, en particulier envers les enfants. Je suis également animateur dans des activités
scientifiques et techniques comme la robotique ou les micro-fusées. Ce qui m’a amené à
transmettre ces connaissances, avec je dois le souligner, un certain succès et une grande fierté.L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 172984_148912995170890_4817013_o-1024x688.jpg.

Quant à l’AIKIDO, je décidais donc après plus d’une dizaine d’années de pratique, de me lancer
dans l’enseignement, tout d’abord comme enseignant assistant puis comme enseignant
principal.

Aujourd’hui l’AIKIDO fait partie intégrante de ma vie. L’enseignement de cette discipline, tant
aux enfants qu’aux adultes, est un véritable bonheur pour moi et un vrai moment d’échange et
de partage car je reçois autant que je donne.

Mon enseignement ne cesse de s’enrichir du retour que me font mes élèves. Enrichissement au
contact des élèves mais aussi par le contact que j’ai avec les autres enseignants des différents
clubs et les référents locaux ou nationaux.

C’est pour ces différentes raisons que je me suis engagé dans une formation visant à l’obtention
du BEES 1 er degré.

En 2011, je me suis donc inscrit à la préparation au BEES 1 er degré au CREPS de Wattignies (59).
En 2012, j’obtenais à 50 ans mon 2 ème DAN, et par la même occasion je validais mon tronc
commun du BEES. Il me restait donc à passer mes épreuves techniques en AIKIDO.

Malheureusement, une très grave blessure au genou gauche (rupture du tendon rotulien), 15
jours avant les épreuves, ne m’a pas permis d’obtenir le diplôme complet du Brevet d’Etat
d’Educateur Sportif. Cette blessure fut, je dois le reconnaitre très difficile à accepter, surtout
après tout l’investissement personnel que j’avais mis dans ma préparation au BEES.

Les quelques mois qui ont suivi, et après une convalescence et rééducation assez compliquées, je
me suis inscrit à l’examen du brevet fédéral d’AIKIDO (le BEES n’existant plus). La réussite à cet
examen fut pour moi une grande joie et une grande fierté.

Après le brevet fédéral, j’entrepris de passer le CQP Moniteur d’arts martiaux option AIKIDO.

René POVEDA

René Povéda est né le 14 octobre 1934 à Alger, avant l’aïkido il avait découvert d’autres arts martiaux, grâce à un père boxeur et musicien. il ne pouvait que suivre le chemin déjà tracé mais les catégories de poids ne l’intéressaient pas vue sa taille et son poids ( 1m63 pour 60kg hihii ! Un peu léger ). A 16 ans il rentre à l’école des mines ( promotion 50/53 ) trois années qui vont le forger aux sports complets, il s’engage dans l’armée en 1954 et est intégré à l’équipe de football pour les championnats de France militaire. L’équipe finira 3 ème, dans le même temps il pratique le Judo alors sans catégorie de poids à l’époque. Mais c’est en 1968 à PONS en Charente maritime dans une salle de judo qu’il découvre l’Aïkido et cette discipline ne le lâchera plus.

Sensei Bouche-Pillon et René 1968

Le professeur Christian Bouché-Pillon sut lui donner une bonne base, puis suivre les sensei Tamura Nobuyoshi, Franck Noël, Christian Tissier.
C’est alors que ses chantiers de travaux publics l’amenèrent à Perpignan. Le hasard faisant bien les choses le Judo Club Catalan était à quelques centaines de mètres de l’entreprise. il était normal qu’il s’y inscrive.
Monsieur Martin qui dirigeait la section Aikido lui demanda d’en prendre la direction et c’est ainsi qu’il enseigna au J.C.C., puis au Kata Club Laurentin à Saint Laurent de la Salanque et enfin en 1993 au Barcarès.

En 1978 il organisa un grand stage à Prades avec les sensei Nobuyoshi Tamura, pour le Aïkido, Malcolm Tiki Shewan pour le Iaido et Pascal Krieger pour le Jodo.
C’est ainsi qu’il découvrit le jodo que maître Jean-Pierre Réniez lui enseigna ainsi que le iaido. C’est aussi ce dernier Sensei qui baptisa l’association le Shintokan Dojo en 1999. René obtint le 2e dan de jodo et le troisième de iaido. Mais c’est en Aikido qu’il s’est vraiment épanoui où il a atteint le 4e dan ainsi que le Brevet Fédéral d’Aikido.

Judo Club Catalan

Merci à tous mes Senseï!